Interview avec… Daniel De Nardis, entraîneur de la Une !

Son passé

Daniel De Nardis, tu es le nouvel entraîneur de la Une de l’AS, pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

DDN : J’ai 48 ans ; je suis marié et l’heureux papa de deux enfants de 7 et 4 ans. J’habite dans la région depuis 25 ans et j’exerce la profession de conseiller en personnel à Vevey.

Tout le monde m’appelle Dany … Daniel étant réservé à ma maman et à ma femme… pour me remettre sur le droit chemin.

Hors mis ma famille et le foot, j’aime bien le chocolat, les pâtes maison faites par la « mama », écouter de la musique et chatouiller sur ma guitare.

 

Quel a été ton parcours de joueurs, puis d’entraîneur ?

DDN : En tant que joueur, j’ai fait mes classes à Vevey et La Tour-de-Peilz . J’y ai joué quelques saisons en actif. A l’âge de 20 ans, j’ai rejoint le championnat fribourgeois pour y faire quelques saisons dont 17 ans à Attalens comme joueur puis entraîneur. J’ai fait ma première expérience d’entraîneur avec les juniors B inter du groupement ABCR, qui à l’époque avait comme responsable technique une vieille connaissance de l’ASHB (Pascal Panchaud). Par la suite, j’ai poursuivi comme entraîneur de la 2 d’Attalens, qui par la suite est devenue la première équipe. J’ai ensuite rejoint le Montreux-Sports pour y passer ces 10 dernières années.

 

Que connaissais-tu de l’AS Haute-Broye avant d’avoir été contacté et qu’est ce qui t’as amené à y signer ?

DDN : Je ne savais pas grand chose du club. Je l’ai connu par le biais de quelques amis entraîneurs qui ont œuvré au sein de l’ASHB et m’ont accueilli lors de matchs amicaux.

J’ai fait le choix d’arrêter d’entraîner à Montreux pour me rapprocher de la maison et passer plus temps en famille.

Le premier contact avec les dirigeants de l’ASHB m’a plu et après avoir vu quelques fois la première équipe évoluer, je me suis dit… Voilà un nouveau défi intéressant à réaliser près de chez moi.

 

Ses débuts 

Comment s’est déroulée ton intégration ?

DDN : Mon intégration se passe très bien. Je fais tous les jours un peu plus connaissance avec mes joueurs et les personnes qui gravitent autour de l’ASHB.

En deux mots : je mets de l’eau dans mon vin et d’autres rajoutent du vin dans leur eau. Au final… nous sommes tous ensemble pour avoir l’ivresse.

Daniel De Nardis

Comment juges-tu la préparation de la Une, et l’effectif à ta disposition ?

DDN : J’ai un super groupe très réceptif et qui a envie d’aller de l’avant. Comme toute préparation estivale, celle-ci a été courte mais intense pour les présents. Les autres vont encore devoir travailler pour rattraper le retard accumulé durant les vacances.

L’effectif à disposition est étoffé, bon et perfectible.

 

La nouvelle saison, le futur

Ton équipe vient de remporter son premier match 2-1 sur le terrain du FC Cheseaux, quelles ont été tes impressions sur cette partie ?

DDN : Le travail défensif fait depuis le début de la préparation a porté ses fruits. Nous sommes encore loin de notre potentiel maximum mais compte tenu d’une nouvelle mise en place, je qualifierai ce match de bonne performance.

 

Quels sont tes objectifs pour cette nouvelle saison, que ce soit au niveau du jeu mais également au niveau du classement ?

DDN : D’une manière ou d’une autre, l’objectif est de progresser à chaque match. A chaque fois passer un cap, mettre la barre toujours un peu plus haut sans plus devoir repasser au-dessous. Si nous réalisons cet objectif, nous devrions être tout près du groupe de tête. Mais le travail et les choses à assimiler sont énormes. Le groupe apprend vite et peut donc aller loin; le plus gros du travail sera de mettre en pratique les appris de manière instinctive.

 

Qu’est-ce qui ferait de toi un entraîneur comblé à l’issue de la saison ?

DDN : Vivre une aventure humaine nouvelle et avoir des émotions fortes avec mes joueurs et l’ASHB.

 

Pour finir aimerais-tu passer un message à nos lecteurs ?

DDN : J’ai raccourci volontairement certaines réponses parce que je pourrais vous en parler durant des heures. Je ne me défile pas… je vous attends tous à la fin d’un match, autour du verre de l’amitié pour faire connaissance, continuer à en parler et construire le futur du club.