Interview bilan du 1er tour avec… David Mounir, entraîneur de la Deux

Son arrivée

David Mounir, d’un point de vue personnel, comment ce sont passés ces premiers mois comme entraîneur de la Deux. As-tu reçu un bon accueil ?

DM : Je suis satisfait de ce démarrage. La dynamique d’équipe, les joueurs ont été à l’écoute et ont été discipliné et impliqué dans le travail. Je suis heureux d’être le coordinateur de ce groupe.

 

La Deux

Quel bilan dresses-tu du premier tour ?

DM : Au niveau comptable nous faisons 25 points sur 27 possibles. Je ne pensai pas et je crois que les joueurs non plus que nous débuterions ce championnat de cette manière.

Au delà des chiffres, c’est l’ambiance, l’unité de ce groupe qui fait que lorsqu’on est entre 18 et 22 joueurs à chaque entraînement, je ne peux qu’être satisfait.

 

Quels sont les points positifs et les points à améliorer ?

DM : Le Point positif c’est sans nul doute, le mental. Les joueurs sont complètement rentrés dans la démarche de compétition, d’engagement pour le groupe. Tout le monde tire à la même corde et les matchs qui étaient perdus l’année dernière parce qu’on n’était pas prêt, cette année sont des victoires.

Après je crois que les joueurs se connaissent de mieux en mieux et cela permet aussi à améliorer la dynamique. Ce groupe vit quelque chose sur et en dehors du terrain.

Au niveau des points à améliorer, je dirai la patience. Parfois nous confondons vitesse et précipitation. Nous devons apprendre à mieux gérer les temps faibles. Apprendre à mieux maîtriser le ballon. Nous subissons parfois trop et si nous voulons prétendre à monter d’un niveau, il faudra apprendre à donner notre rythme. Mais c’est aussi un travail de longue haleine, je dois dire que le groupe a très bien intégré ce concept et travaille dans ce sens à chaque séance, je me réjouis de ce 2ème tour.

 

Comment s’annonce le deuxième tour, quels seront les objectifs et comment comptes-tu les atteindre ?

DM : Si je rêve un peu, je dirai que si nous pouvons faire le 2ème tour à l’identique que le 1er sa serait parfait. Mais si je reste sur terre, je m’étais fixé 40 points pour faire partie du trio de tête, ce qui signifie que 15 points sont nécessaires pour atteindre ce résultat.

Mais je suis gourmand et après avoir vécu ce premier tour, je pense que si nous atteignons 21 points et que nous conservons le Fair-Play actuel alors nous finirons la saison en tête de ce championnat. Mais nous ne lâcherons rien. Nous prendrons match après match.

Pour ce faire, j’ai déjà 5 matchs amicaux sur le mois de mars qui sont arrêtés, j’attends encore quelques réponses pour finaliser le programme et je souhaite pouvoir faire une mise au vert avant la reprise. Je pense qu’après presque 6 mois de pause footballistique, pour que le groupe reprenne ces marques, il est impératif qu’il se retrouve autrement qu’avec le ballon au centre de ces préoccupations.

 

Y aura-t-il des arrivées ? Intégration de nouveaux juniors ?

DM : Personne ne m’a contacté pour me dire, je veux jouer avec la Deux. Après, j’ai un groupe riche et conséquent en nombre (27) ce qui signifie que le tournus est important. Je pense aux juniors A qui arrivent à leurs derniers 6 mois et qui doivent intégrer les actifs l’été prochain. Je vais aller les voir et me faire une idée. Ensuite, je verrai, avec ceux qui le souhaitent, quel est le meilleur moyen pour leur offrir la transition la plus simple pour eux.

 

Dans une vision à plus long terme, à quoi aimerais-tu arriver avec cette équipe ?

DM : La montée. Comme je l’ai déjà dit je suis gourmand, donc j’aime savourer. Mais le revers de la médaille c’est que j’en demande toujours plus. Alors on verra. Comme j’avais dit aussi, cette année est une année de transition.

 

Le club

Que penses-tu de la collaboration avec la Une lors de ce premier tour, et notamment avec son entraîneur, Daniel De Nardis ? Aimerais-tu voir des évolutions dans cette relation ?

DM : Sur 9 matchs, nous avons eu l’apport de joueurs de la Une à 4 reprises. Cela permet à tous de voir que le club est important. Les joueurs ont compris que nous étions un groupe qui travaillons pour le club et que les joueurs de la Une qui n’ont pas été convoqué pour des raisons tactiques, sont aussi importants que n’importent qui d’autre. Je suis content de collaborer avec Dani qui amène une philosophie qui a une retombée sur l’ensemble des joueurs et j’essaie de m’atteler à transmettre à ma manière le même message. Travail, plaisir, unité.

 

Que penses-tu de la bonne phase actuelle du club avec les Seniors et la Une également champions d’automne, attaches-tu de l’importance aux résultats de ces équipes ?

DM : Je crois que tout le monde tire à la même corde. C’est important de voir les autres équipes d’actifs du club gagner. Je pense que cela met une petite compétition interne de savoir ce que l’équipe des Seniors ou de la Une a fait. Les résultats positifs amènent une envie supplémentaire de montrer le meilleur de nous et d’aller vers le haut.

 

Pour finir aimerais-tu passer un petit message à nos lecteurs ?

DM : Tout d’abord, je veux remercier l’équipe, qui a travaillé à raison de 3 fois par semaine pendant 4 mois (juillet à octobre) et qui nous met là ou nous sommes aujourd’hui.

Ensuite, je crois que je vais remercier les supporters invétérés qui nous suivent malgré le mauvais temps ou le froid. Je pense qu’ils sont le 12ème homme dont un club à besoin aussi pour affronter des temps plus durs. Et j’espère qu’il grandira pour ce 2ème tour.

Une mention spéciale à notre Cantinier Bernard et son acolyte Eric, qui nous accueillent toujours avec le sourire et le mot positif. Rien de tel que de finir un match avec une agape joyeuse et festive. Merci à eux.

Je vous espère nombreux pour nous supporter pour ce 2ème tour et espère que nous pourrons vous proposer un spectacle intéressant.

Et dans l’attente de vous voir au printemps, je vous souhaite, de Bonnes Fêtes de fin d’année.