Interview état des lieux de la Une avec José Gregores, entraîneur

José Gregores, peux-tu nous résumer en quelques phrases le déroulement de ce 1er tour pour ton équipe ?

Après quelques années fleuretant avec la promotion je considère notre retour en 3ème ligue comme réussi. Ce premier tour nous à confirmer non seulement que nous avons notre place dans cette nouvelle catégorie de jeu, mais également rappelé que nous devons rester fidèle à notre philosophie de jeu pour continuer à progresser. Contrairement à l’année dernière, les passages à vide collectifs ou erreurs individuelles se paient comptant.

 

Quels ont été les motifs de satisfaction ?

Ce 1er tour a été une expérience positive pour un groupe habitué à gagner ses matches avec une certaine maîtrise. Dans la 2ème partie du 1er tour on a dû se battre pour arracher des points. Cela nous a renforcé mentalement.

L’important à mes yeux était l’intégration des nouveaux joueurs dans le groupe. Elle s’est bien déroulée, ce qui nous a permis d’être performants très rapidement. En effet, avec 4 matches et 12 points notre départ fût étonnant et notre classement final reste encourageant (5ème sur 12; 2ème attaque, 5ème défense).

Une autre satisfaction comptant a été l’investissement personnel des joueurs. En effet, j’enregistre une moyenne de 16 joueurs par séance tout en considérant que nous nous sommes entraînés 3 fois par semaine jusqu’à fin septembre. Une situation que beaucoup de confrères entraîneurs peuvent m’envier. Pas besoin de préciser que l’ambiance régnant au sein du groupe est très agréable.

A relever en particulier l’entente cordiale que nous entretenons avec notre 2ème équipe. Je les remercie pour leur accueil. Grâce à eux nous avons pu instaurer un tournus dans notre groupe et offrir du temps de jeu à certains des nôtres.

 

Image 1

 

Et quels ont été les points négatifs ?

Notre départ en fanfare ne nous a pas rendu service. Très vite nous avons cru être en mesure de jouer les premiers rôles. L’obsession du classement nous a éloigné quelque peu de nos valeurs. Lorsque gagner devenait difficile l’équipe se repliait, doutait et n’osait plus jouer au foot. Paralysé par la peur de perdre l’équipe compacte, soudée et disciplinée des premiers matches laissait place à un groupe de joueurs évoluant avec le frein à main. Des tensions au sein du groupe pouvait apparaître.

 

Qu’envisages-tu pour pallier à ces manques durant le 2ème tour ?

Pour pallier à ce manque de constance et ses crises d’angoisse passagères, nous devons revenir à notre devise: travail, talent et solidarité. Aller chercher des soi-disant renforts ne m’intéresse pas. La majorité de nos joueurs ont moins de 26 ans. Je compte sur leur progression pour nous poursuivre notre développement.

 

Quels seront les objectifs pour cette seconde partie de saison ?

Je suis bien plus préoccuper par se donner les moyens de retrouver une certaine constance afin de gérer davantage les moments difficiles.

En s’engageant pleinement et recherchant en permanence le plaisir du jeu on ira se coucher sereinement les dimanches. Les résultats et le classement ne doivent plus hanter nos pensées.

Un palier important au niveau de la qualité de jeu nous attend. Notre dernier match de préparation contre Vevey Sport (gagné 4-1) nous servira de référence. Pendant quelques minutes j’ai retrouvé une équipe conquérante, compacte, orchestrant les transitions attaque-défense de fort belle manière. Il ne reste plus que ces quelques minutes deviennent des quarts d’heures. Mais je rassure tout le monde, il nous reste encore du pain sur la planche.

 

Pour finir aimerais-tu passer un message à nos lecteurs ?

L’ASHB va bien au-delà d’un groupe de bonhommes en culottes courtes courant derrière un ballon. Il se dégage sur et autour du terrain un véritable esprit de famille. Merci. Merci à tous. Votre contribution (joueurs, entraîneurs, membres du comité, sponsors, amis et supporters de l’AS) est précieuse. C’est un honneur de défendre nos couleurs et c’est avec plaisir qu’on vous retrouve sur les terrains.